Conseils simples

Description de la pioche..

Dans cette pioche1 vous trouverez les conseils d'apprentissage les plus accessibles qui sont présentés dans un ordre aléatoire. Les conseils ci-dessous se révèlent extrêmement bénéfiques pour approfondir l'apprentissage de la pièce que vous avez déjà commencée, ou bien pour évaluer la solidité de vos compétences en matière d'apprentissage, notamment quelques semaines avant un événement tel qu'un concert.

  • Sélectionnez un court passage de votre pièce (2 à 8 mesures) et mettez en pratique l'exercice proposé sur la carte, décrit ci-dessous.
  • ⚠ Si la carte ne vous convient pas, passez à autre chose et continuez à vous entraîner avec d'autres exercices présents dans la pioche.

______________
1 Cette pioche contient 10 cartes et est soigneusement mélangée à chaque nouvelle consultation.


→ Passez d'une carte à l'autre en glissant votre doigt sur la carte que vous voyez.


  • Jouer et chanter la m.g. en marchant
  • Jouer et chanter la m.d. en marchant
  • Jouer en chantant la m.d.
  • Détailler les nuances
  • Posture
  • Fredonner en marquant la pulsation
  • Traduire les indications
  • Jouer en marchant à la mesure
  • Jouer en chantant la m.g.
  • Jouer en marchant la pulsation
  • Jouer et chanter la m.g. en marchant

    → Est-ce que je sais jouer en chantant la partie de la main gauche et en marchant la pulsation en même temps ?

    Jouez la main gauche, chantez et marquez la pulsation en « marchant ». Marcher la pulsation veut dire lever les pieds en alternance (l’un, puis l’autre) de sorte que le pied se décolle entièrement du sol, puis regagne le contact avec le sol en même temps que la note jouée et chantée.

    Si vous éprouvez des difficultés, vous pouvez marquer les pulsations sur votre partition. Cela vous aidera à les repérer.

    Placez les « barres de pulsation » en traçant des lignes qui traversent les deux portées (cette approche semble judicieuse car elle permet de mettre en valeur la coordination entre les mains). L’espace entre deux barres doit impérativement correspondre à 1 « temps ». Le temps qui s’écoule entre les 2 barres de la pulsation est toujours le même.

  • Jouer et chanter la m.d. en marchant

    → Est-ce que je sais jouer en chantant la partie de la main droite et en marchant la pulsation en même temps ?

    Jouez la main droite, chantez et marquez la pulsation en « marchant ». Marcher la pulsation veut dire lever les pieds en alternance (l’un, puis l’autre) de sorte que le pied se décolle entièrement du sol, puis regagne le contact avec le sol en même temps que la note jouée et chantée.

    Si vous éprouvez des difficultés, vous pouvez marquer les pulsations sur votre partition. Cela vous aidera à les repérer.

    Placez les « barres de pulsation » en traçant des lignes qui traversent les deux portées (cette approche semble judicieuse car elle permet de mettre en valeur la coordination entre les mains). L’espace entre deux barres doit impérativement correspondre à 1 « temps ». Le temps qui s’écoule entre les 2 barres de la pulsation est toujours le même.

  • Jouer en chantant la m.d.

    → Est-ce que je sais jouer en chantant la partie de la main droite ?

    Chantez la partie de la main droite avec le nom des notes tout en jouant. Prenez soin de la chanter avec les nuances1, les articulations2 et les progressions3.

    ______________

    1 Nuances : pianofortemezzo-fortepianissimo. Encore appelées les dynamiques, ce sont les différentes manières de communiquer un contenu musical, par example avec une voix douce (piano), puissante (forte) ou timide (pianissimo), etc.  Télécharger la fiche nuances

    2 Articulations : legatostaccatotenuto.  Ce sont les différentes manières de passer d’une note à l’autre, en liant (legato), en détachant (staccato), en étant particulièrement attentif à la façon dont on arrête le son après une certaine durée (tenuto).

    3 Progressions : crescendo (de plus en plus fort), diminuendo (de moins en moins fort), accelerando (de plus en plus vite), ritenuto (en freinant). Ce sont les différentes manières graduelles (petit à petit, peu à peu) de changer de nuances ou de tempo.

  • Détailler les nuances

    → Est-ce que j'ai bien détaillé les nuances 1 ?

    Revoyez maintenant les nuances présentes dans votre pièce :

    • en attribuant un état émotionnel singulier à chaque nuance

    • en élaborant la hiérarchie 2 entre la nuance la plus faible et la plus forte


     Télécharger la fiche nuances


    ______________

    1 Nuances : pianofortemezzo-fortepianissimo. Encore appelées les dynamiques, ce sont les différentes manières de communiquer un contenu musical, par example avec une voix douce (piano), puissante (forte) ou timide (pianissimo), etc.

    Hiérarchie : organisation d'un ensemble en une série où chaque terme est supérieur au terme suivant (leRobert, 2023)

  • Posture

    Gardez à l'esprit qu'une grande partie de la qualité sonore découle de l'adoption d'une posture confortable et optimale.

     Télécharger la fiche posture


    Voici quelques conseils à suivre :

    • Choisissez un tabouret suffisamment ferme (mais pas trop dur) pour que votre bassin soit bien posé. Évitez de vous asseoir dans un fauteuil ou sur un canapé.

    • Réglez la hauteur du tabouret et sa distance par rapport au piano de manière à ce que vos coudes soient ouverts à un angle de 100° à 120°

    • Imaginez que les touches blanches se prolongent infiniment derrière vous, formant un plan. Posez ensuite vos coudes sur ce plan imaginaire.

    • Dans votre esprit, visualisez une division horizontale de votre tabouret et asseyez-vous sur la moitié la plus proche de l'instrument.

    • Assurez-vous que vos pieds touchent le sol. Si ce n'est pas le cas, utilisez « rehausseurs de pédales » ou un support tel qu'une caisse en bois pour combler l'espace manquant.

    • Maintenez une connexion avec le sol de manière à pouvoir vous lever à tout moment.

    • Orientez votre tête de manière à ce qu'elle vous « mène » vers le plafond.

    • Soyez attentif à l'espace entre le piano et votre buste. Pour mieux le ressentir, imaginez que vous tenez un grand ballon.

  • Fredonner en marquant la pulsation

    Frodonner = Chanter à mi-voix

    → Suis-je capable de chanter en marquant la pulsation sans jouer ?

    • Chantez à mi-voix la mélodie de la section, comme si c'était une berceuse, tout en marquant la pulsation ou en dirigeant.

    • Faites-le sans regarder la partition dans un deuxième temps.

    Cette « chanson » est une sorte d'essence de votre pièce que vous allez incarner à l’aide de l’instrument. Rappelez-vous que les nuances1, les articulations2 et les progressions3 font partie de la musique.



     Télécharger les fiches :


    1 Nuances : pianofortemezzo-fortepianissimo. Encore appelées les dynamiques, ce sont les différentes manières de communiquer un contenu musical, par example avec une voix douce (piano), puissante (forte) ou timide (pianissimo), etc.
     Télécharger la fiche nuances

    2 Articulations : legatostaccatotenuto.  Ce sont les différentes manières de passer d’une note à l’autre, en liant (legato), en détachant (staccato), en étant particulièrement attentif à la façon dont on arrête le son après une certaine durée (tenuto).

    3 Progressions : crescendo (de plus en plus fort), diminuendo (de moins en moins fort), accelerando (de plus en plus vite), ritenuto (en freinant). Ce sont les différentes manières graduelles (petit à petit, peu à peu) de changer de nuances ou de tempo.

  • Traduire les indications

    → Est-ce que toutes les indications sur la partition me sont claires ?

    • S'il y a des mots que vous ne comprenez pas, cherchez la traduction de toutes ces indications et écrivez-la sur votre partition.

    • Réfléchissez à la manière dont ces mots peuvent influencer votre jeu et intégrez ces façons dans votre interprétation.


      Télécharger les termes musicaux les plus fréquents (en italien)

  • Jouer en marchant à la mesure

    → Suis-je capable de jouer deux mains ensemble en marchant la pulsation à la mesure ?

    Jouez les deux mains ensemble en « marchant » uniquement les premiers temps de chaque mesure.

    Marcher la pulsation veut dire lever les pieds en alternance (l’un, puis l’autre) de sorte que le pied se décolle entièrement du sol, puis regagne le contact avec le sol en même temps que la note jouée et chantée.

  • Jouer en chantant la m.g.

    → Est-ce que je sais jouer en chantant la partie de la main gauche ?

    La main gauche est elle-même une grande mélodie qui est très différente de celle de la main droite. Il est fondamental de bien savoir la chanter, ainsi que de la mémoriser pour qu’elle puisse soutenir la main droite.

    Chantez la partie de la main gauche avec le nom des notes tout en jouant. Prenez soin de la chanter avec les nuances1, les articulations2 et les progressions3.

    ______________

    1 Nuances : pianofortemezzo-fortepianissimo. Encore appelées les dynamiques, ce sont les différentes manières de communiquer un contenu musical, par example avec une voix douce (piano), puissante (forte) ou timide (pianissimo), etc.  Télécharger la fiche nuances

    2 Articulations : legatostaccatotenuto.  Ce sont les différentes manières de passer d’une note à l’autre, en liant (legato), en détachant (staccato), en étant particulièrement attentif à la façon dont on arrête le son après une certaine durée (tenuto).

    3 Progressions : crescendo (de plus en plus fort), diminuendo (de moins en moins fort), accelerando (de plus en plus vite), ritenuto (en freinant). Ce sont les différentes manières graduelles (petit à petit, peu à peu) de changer de nuances ou de tempo.

  • Jouer en marchant la pulsation

    → Suis-je capable de jouer deux mains ensemble et marcher la pulsation en même temps ?

    Jouez les deux mains ensemble en « marchant ».

    Marcher la pulsation veut dire lever les pieds en alternance (l’un, puis l’autre) de sorte que le pied se décolle entièrement du sol, puis regagne le contact avec le sol en même temps que la note jouée et chantée.

    Si vous éprouvez des difficultés, vous pouvez marquer les pulsations sur votre partition. Cela vous aidera à les repérer.

    Placez les « barres de pulsation » en traçant des lignes qui traversent les deux portées (cette approche semble judicieuse car elle permet de mettre en valeur la coordination entre les mains). L’espace entre deux barres doit impérativement correspondre à 1 « temps ». Le temps qui s’écoule entre les 2 barres de la pulsation est toujours le même.

Découvrez les conseils :
simples ★✩✩
complexes ★★✩
exigeants ★★★
La Super Pioche


  • Piano Practice Companion
    Dirigé par Matvey ZHELEZNYAKOV

Enrichir ma pratique

Droits d'auteur © 2020-2023
Matvey ZHELEZNYAKOV
Tous droits réservés. Toutes les images, textes, photos et graphismes de ce site Web sont protégés par le droit d'auteur et ne peuvent être utilisés en dehors de ce site Web, ni reproduits sans l'autorisation écrite de l'auteur. Seuls les fichiers PDF présents sur le site peuvent être exploités à toute fin non commerciale.

© 2020-2023 All rights reserved.
DESIGNED BY ROTULUS.